Flash Info
Déchetterie - nouveaux horaires à compter du 5 mars : lundi, jeudi et samedi 8h-12h et 13h30-18h
YEGO PLAGES tickets gratuits du 7 juillet au 2 septembre disponibles en Mairie

Médiathèque : L'auteur Guy Cespédès présentait son premier roman "Quitter Sidi"

Quitter l'enfance... Car c'est bien de cela qu'il s'agit, tôt ou tard, et avec plus ou moins de regrets, pour chacun de nous... Marguerite Duras ne disait-elle pas qu'il reste toujours quelque chose de l'enfance ?

Samedi après-midi 12 décembre, Guy Cespédès terminait sa tournée des médiathèques par celle de Magescq, pour présenter son premier roman, "Quitter Sidi" et se livrer à une séance de dédicace.

Une vingtaine de lecteurs était venue écouter le récit émouvant et drôle à la fois de ce fils de pieds-noirs installé en Algérie depuis plusieurs générations, de ses premières années au bord de la Méditerranée, du rapatriement de sa famille, de leur arrivée et leur intégration dans les Landes.

Que peut comprendre un enfant de cinq ans, qui a échappé à un attentat, à ce brusque déracinement, à cet exil forcé, et quelles traces porte son histoire de ce qu'on appelle encore pudiquement "les événements"?

Avec beaucoup de douceur et sans ressentiment aucun, l'auteur nous a expliqué comment il avait été protégé par l'amour de ses parents, l'unité de sa famille et la solidarité des habitants d'Aire-sur-l'Adour, conscient que ce ne fut pas le cas de tous...

La forêt landaise et ses trésors, l'océan dont le grand-père disait que "ce n'était pas une vraie mer", les bêtises avec les cousins, la bienveillance des parents, les repas de famille qui perpétuent les recettes de là-bas, tout cela forme un récit vivant en plusieurs tableaux, peuplés de personnages attachants.

Bien sûr, les questions ont été pressantes, et la nostalgie dans tout ça? Guy Cespédès n'est jamais retourné en Algérie, il évoque surtout la tristesse des anciens et les tombes restées à l'abandon...

Il nous confie qu'il a ressenti le besoin d'apprendre, de remonter à la fois l'histoire des siens et l'Histoire de l'Algérie. Sans doute n'aurait-il pas pu écrire cette histoire avant, il la portait en lui depuis lontemps, il l'a d'abord rédigée pour ses enfants, et leurs enfants.

Les personnes présentes se sont réjouies de sa décision de l'éditer, et pourquoi pas une suite?

L'auteur nous annonce qu'il a entamé un nouvel ouvrage, pas autobiographique celui-là, il veut s'essayer à la fiction, mais cela est une autre histoire...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies