Flash Info
Déchetterie - nouveaux horaires à compter du 5 mars : lundi, jeudi et samedi 8h-12h et 13h30-18h
Enquête publique PLU et zonage du 10 décembre au 11 janvier à la Mairie
Voeux 2018

Voeux 2018

Le dimanche 14 janvier à 11h30, dans la salle des fêtes, Monsieur le maire Jean-Claude Saubion entouré de son équipe municipale, présentait ses vœux à la population venue nombreuse.
Avec des mots justes et choisis, il a retracé la vie de notre village en 2017 et présenté les grands projets de l'année à venir qui nécessiteront la mobilisation quotidienne de son conseil municipal.

Nous reproduisons ci-dessous le texte de son discours, riche en informations sur les projets en cours et futurs : ils dessinent notre village de demain qui se construit entre nature et modernité.


" Mesdames, Messieurs, chers amis,

Je suis très heureux, au nom du Conseil Municipal, de vous accueillir pour la présentation traditionnelle des vœux. Je vous remercie,
Magescquoises et Magescquois, d'avoir répondu si nombreux à notre invitation.
Je remercie pour leur présence :
- Madame la conseillère départementale,
- Monsieur le Président de la Communauté de communes, Macs, maire de Vieux Boucau,
- Madame la maire de Moliets et Monsieur le maire d'Azur,
- Messieurs les représentants de la Gendarmerie de Soustons et Castets, Les Pompiers, M. l'abbé Hervé Castets, et tous les corps constitués, Messieurs les chefs d'entreprise,

Merci à la presse Sud-Ouest, Gérard Benquet toujours présent.

J'excuse Maïté Grocq Gabarrus et Christian Barrère, ils auraient bien aimé être avec nous.

En premier lieu c'est avec un immense plaisir que je vous présente, en mon nom propre et au nom de l'ensemble des membres du Conseil Municipal, mes vœux de bonne année. Que 2018 vous apporte à toutes et à tous, ainsi qu'à ceux qui vous sont chers, santé, bonheur et sérénité.

Je remercie toute l'équipe municipale, les adjointes et les adjoints, pour leur action tout au long de l'année, pour leur travail, leur soutien dans les projets multiples que nous menons à bien, et les conseils précieux que chacun ne manque pas de m'apporter.
A ce sujet, je souhaite la bienvenue au sein du conseil municipal à Nathalie Laymond, nommée en remplacement de Sabine Richard, démissionnaire. Je remercie tous les responsables d'associations, ces bénévoles qui animent la vie communale et sans qui le lien social serait, sinon inexistant du moins très réduit. Vous donnez beaucoup de votre temps au service des autres, soyez-en ici vivement remerciés.

Je veux remercier pour leur travail, le secrétariat de mairie, tous les agents, tous les employés communaux qui unissent leurs compétences et leurs savoir-faire au service de notre commune, même si la tâche n'est pas toujours facile.

Nous avons enregistré quelques mouvements dans le personnel :
- à la Médiathèque Marie Archet a fait valoir ses droits à la retraite après une vie active bien remplie, notamment pendant 4 ans au service de l'animation culturelle de notre village où elle a excellé par sa compétence. Merci Marie ; je vous souhaite de dessiner longtemps, de belles cartes postales sur cette plage de Capbreton qui vous est chère, où les embruns de l'océan vous amèneront des nouvelles du monde.

- je souhaite la bienvenue à Mary-Luce Pla qui s'investit déjà pleinement dans son rôle, avec qui nous pourrons j'en suis certain, assurer la mission de service public de notre Médiathèque, essentielle à la vie culturelle de Magescq.

- dans les services techniques, Hervé Daguerre a obtenu sa mutation professionnelle pour la ville de Tartas où il habite dorénavant. Venu de l'activité agricole, il est arrivé en 1997 à la commune de Magescq comme conducteur spécialisé. Les tracteurs, l'épareuse, le broyeur, le débroussaillage n'ont aucun secret pour lui et il s'acquitte également très bien de toutes les tâches diverses et variées que demande ce poste polyvalent d'adjoint technique principal de 1ère classe. Donc Hervé merci, pour tout le travail accompli avec sérieux et constance, au service de la commune de Magescq, pendant ces 21 ans de présence. Et bonne chance dans ta nouvelle vie.
Merci au CMJ d'être présent autour de son nouveau maire, Romain, ses membres auront l'occasion de se présenter tout à l'heure.

Plusieurs événements ont marqué la vie politique en 2017 :
- Emmanuel Macron a été élu président de la République,
- Lionel Causse est le nouveau député de notre circonscription,
- Eric Kerrouche a été élu Sénateur

Permettez-moi également d'avoir une pensée pour Henri Emmanuelli qui a œuvré avec conviction pour le rayonnement notre département des Landes.

Les villages racontent souvent des histoires qui se ressemblent,
Une histoire sous plusieurs formes,
Celle d'un carrefour proposant une halte avenante,
Une place, un marché, des routes qui relient les villes aux bourgs,
Des ruisseaux qui chantonnent dans une campagne accueillante,
Un équilibre généreux, entre habitat diversifié, champs fertiles et forêt apaisante.

Oui, les bourgs se développent au gré du changement des populations.
L'histoire nous dit qu'en 1324 " Milhescq " a surement voulu dire " marché du centre ", tant il favorisait les échanges des produits et des marchandises de la région. L'octroi y était de mise évidemment.
D'après les statistiques, la population de Magescq a connu son apogée vers la fin du 19ème siècle avec 1949 habitants en 1866, pour diminuer à 1100 en 1968.

Le recensement qui va avoir lieu à partir du 17 janvier nous indiquera si notre population toujours plus nombreuse de Magescq correspond aux 2073 habitants répertoriés par l'INSEE comme population légale au 1er Janvier 2018.
Je vous demande d'ailleurs de réserver le meilleur accueil aux quatre agents recenseurs.

Ici à Magescq, actuellement, la place de la Mairie laisse la vedette à la place des Arènes qui réunit dans son aménagement harmonieux et sécurisé toutes les principales manifestations sportives et associatives de la commune.
Le pôle médical a étiré l'avenue de Maremne jusqu'au carrefour de la route de Soustons. Il verra l'arrivée d'un nouveau médecin : Alexandra Torrent qui remplacera le docteur Richard à partir du 2 Février. Déjà en juillet, un nouveau chirurgien-dentiste, M. Antonin Duranceau, avait pris la suite de Claude Dourthe et de sa fille.
Je dois réparer un oubli de l'an dernier et signaler l'installation de Laetitia Cladères comme psychologue : elle partage avec les infirmières et l'ostéopathe le cabinet médical situé en face de la boulangerie.
La présence médicale s'étoffe, se diversifie, et permettra je l'espère de satisfaire les besoins de notre population.

Si nous suivons l'avenue de Maremne, au-delà de l'inamovible institution du Relais de la Poste, le bâtiment du garage du Bourg est en train de faire peau neuve sous la houlette de M. Frédéric Lopez.
Puis en prenant la direction Azur-Léon, nous enregistrons avec plaisir l'installation de Milana Pizza restaurant de Mikaël Le Bihan et Blandine Levieux.
Nous souhaitons la bienvenue à Magescq à tous ces nouveaux arrivants, et espérons qu'ils y trouveront les conditions favorables à leur développement.

Et nous arrivons à l'école

230 enfants répartis en 10 classes1/2, avec l'ouverture d'une classe bilingue Français/Occitan : 26 élèves qui ont débuté l'apprentissage de notre langue régionale. Les effectifs de l'école proportionnellement à l'augmentation de notre population, n'ont cessé de croître. Devant cette tendance qui se confirme jour après jour, le conseil municipal a décidé l'extension du groupe scolaire existant.
Suite à une concertation avec les parents, les enseignants, les animateurs, les besoins ainsi cernés nous prescrivent d'édifier un bâtiment comprenant 3 classes avec sanitaires et rangements ainsi qu'un grand préau.
La réalisation a été confiée à l'architecte Serge Hiquet de Capbreton qui avait déjà construit le groupe scolaire en 2002. Nous avons souhaité que ce bâtiment soit de type BEPOS (bâtiment à énergie positive) suivant en cela la démarche de territoire à énergie positive soutenue par la Communauté de communes, MACS. C'est finalement possible, puisque Mme l'architecte des bâtiments de France nous a permis d'installer sur la toiture des panneaux photovoltaïques. Nous allons maintenant consulter les entreprises pour mener à bien cette construction le plus rapidement possible.

J'évoquerai succinctement les rythmes scolaires. Une consultation des parents est en cours, pour déterminer soit le changement et le retour aux quatre jours, soit la continuité sur 5 matinées d'école. Tout le monde s'accorde à dire qu'il faut une remise à plat de l'ensemble du temps scolaire en réfléchissant globalement sur la journée, la semaine, les vacances.
Je trouve personnellement regrettable que la réforme mise en place en 2013, soit de suite détricotée. Elle aurait mérité, auparavant, une évaluation plus sereine.

Pour rester dans le domaine éducatif et dans le prolongement de l'école et des TAP, du CMJ constitué avec plutôt des enfants du primaire, nous avons le plaisir de vous informer de la création d'un Espace-Jeunes tourné vers les ados de 11 à 17 ans. Près de 30 jeunes se sont déclarés d'ores et déjà intéressés, pour découvrir de nouvelles activités et ouvrir leur champ de connaissances. Le développement de ce groupe est confié à Mikael Wagret, animateur du Centre de loisirs...

Nous revenons au carrefour réglementé par les feux, qui caractérise notre bourg, et nous nous dirigeons vers le Nord, au-delà du ruisseau " Le Magescq ", par l'avenue des Landes bordée de sa magnifique haie de platanes.

Ha ! Ces quartiers Nord… décriés avant de naître, comparés, même par certains, aux banlieues dénaturées de métropoles lointaines !
Que sont-ils finalement ? Tout simplement : un territoire d'avenir !

La qualité de notre environnement, l'eau qui y circule, l'eau de pluie qui gravite par les fossés, qui s'élance, progresse, irrigue jusqu'aux ruisseaux, permet, autour d'une trame verte et bleue qui s'allonge, l'échange bienfaiteur de la ville et de la nature.
Les nouveaux quartiers accueillent des habitants conquis par leur situation privilégiée. Du " Cap Coste " à " Leporte de la forêt ", à la limite de l'urbanisation du village, les pavillons dominent l'espace ouvert, afin de permettre à leurs occupants d'observer la forêt proche; ils abritent une majorité de jeunes couples qui y installent leur vie.
La voie verte de l'avenue des Landes est une promesse de continuité vers Lepillère et le chemin du Halie. Dans cette attente elle dessert le lotissement des " Berges du Saunus " en fin d'aménagement et déjà à moitié pré-réservé.

Si vous continuez vers le Nord vous passez devant " le Cabanon " autre restaurant gastronomique, dont la cuisine propose une fusion entre l'Ile Maurice et le Sud-Ouest.

Puis vous arrivez à la hauteur de l'aire de repos de l'autoroute. C'est à ce niveau que s'installe un Centre de loisirs tout terrain de la société Bud Racing. Sur 11 ha, ce site permanent, va proposer aux pratiquants du motocross ou du BMX, du vélo tout terrain, 2 pistes d'entrainement, une zone d'initiation et un plateau éducatif pour les scolaires. Ce projet initié en 2011, est venu enfin à bout de toutes les contraintes administratives. Il aura donc une vocation sportive, éducative, environnementale notamment en évitant les pratiques dites " sauvages ".
Il aura un impact en matière d'emplois ainsi qu'un impact économique et touristique de par la notoriété nationale et internationale et du dynamisme de l'entreprise Bud Racing qui attirera ici de nouveaux adeptes de ce sport. Nous lui souhaitons la bienvenue.

Revenons à notre point de repère au carrefour des feux : direction Herm et Dax.

Vous aurez auparavant jeté un regard émerveillé à notre église dont la restauration est terminée avec l'achèvement des travaux de la façade Ouest.
Je pense M. le Curé, que les Magescquoises et les Magescquois sont fiers de ce bâtiment…. commencé à la fin du 12 ème siècle tout de même.

La rue Robert Dubaa sera quelques temps bouleversée par les importants travaux programmés, avec la pose d'une conduite sécurisant l'alimentation en eau potable de la commune (des quartiers Nord), la réfection des trottoirs et de la chaussée. Cela nécessitera trois mois de travaux : nous nous excusons de la gêne occasionnée, mais c'est un passage obligé. Les travaux commencent le 18 de la semaine prochaine. La rue Marie Curie fait déjà, elle, peau neuve. Ces deux rues seront à sens unique.

L'avenue de la Chalosse, de l'ancienne Boulangerie au carrefour rue du Marché- rue Marie Curie, restera, elle, en double sens, pour mieux desservir les commerces (Artiga, boulangerie, coiffure, centre médical) et toutes les salles communales.
La voie verte qui partira de la rue Brémontier, en face de la maison " Lespithaou " enfin rénovée je l'espère, sécurisera la circulation des personnes à mobilité réduite, des piétons et des cyclistes vers les giratoires d'entrée et sortie de l'autoroute A63. Cette nouvelle liaison " douce " passera par le quartier de Larroze pour arriver au pied de l'aménagement de la résidence " Lesclaousses ".

A cet endroit, vont se construire 36 logements de type T2 et T3, édifiés et commercialisés par la Sagim, aménageur immobilier, en partenariat avec la Clairsienne, une entreprise sociale pour l'habitat. Ces habitations peuvent bénéficier de financements avec des prêts aidés par l'état. Une piste cyclable les reliera au bourg via la rue Larroze.

Puis vous avez le choix :
- cheminer vers Dax et la route de Nerthe observer le champ photovoltaïque, qui continue à éclairer les comptes de la commune et de la Communauté de commune
- aller pêcher les anguilles sous le pont de Margoy… : il sera refait avant l'été c'est promis !

On peut comprendre que cette entrée de ville Est, équilibre d'un point de vue urbanistique, l'entrée Ouest par l'arrivée de Soustons, au terrain Mangou, avec ces 20 logements locatifs sociaux, formant également un quartier harmonieux, construits par XL Habitat.
Une bonne nouvelle, ces habitations doivent être livrées vers le mois de juin.

Continuons de voyager dans notre village, toujours par la voie verte qui mène au boulodrome de renommée régionale, occupé tout au long de l'année.

Le pont du Tinga n'a pas été gâté par les aménageurs de l'état. Pourra-t-on un jour lui pardonner ses insuffisances routières, tempérées certes par la proximité de l'autoroute qui situe notre village à portée raisonnable de centres d'intérêts régionaux.
La zone du Tinga est de compétence de la Communauté de communes MACS. D'importants travaux sont prévus pour cette année 2018. Déjà de nombreuses entreprises y sont installées (130 emplois) : elles sont dynamiques et souhaitent bénéficier d'équipements modernes (notamment la fibre optique qui passe à proximité) et d'un aménagement routier et paysager décent, simplement respectueux de ceux qui y investissent, de ceux qui y travaillent ou de ceux qui vivent à proximité.
Ici à Magescq, nous comptons sur la Zone du Tinga, idéalement placée pour participer à l'équilibre du territoire, de la commune et de Macs par la même occasion et ce… depuis un bon bout de temps déjà.

Je sais que le nouveau président de Macs agira bien vite pour régler cette situation étant d'accord avec lui pour dire que, d'une manière générale, ces nombreuses zones d'activités qui irriguent le territoire de Macs sont une chance pour l'emploi. La commune de Magescq restera un partenaire essentiel, dans la construction et la continuité d'une inter communalité respectueuse de l'ensemble de son territoire et des gens qui le font vivre, et je me réjouis des excellentes relations qui existent avec les services et les élus de Macs.
Beaucoup de compétences sont traitées : je citerai par exemple l'urbanisme et l'Aménagement du territoire avec le PLUi, ce qui nous permettra localement je l'espère enfin, de venir à bout de notre PLU. MACS et la commune vous convient d'ailleurs à une réunion publique à ce sujet le jeudi 1er février prochain.

J'espère que ce " tour du village " vous a démontré l'importance que le Conseil Municipal met dans sa volonté à construire un développement cohérent et agréable pour notre commune.

Pour viser à parfaire un équilibre annonciateur d'un monde meilleur, entre le social, l'environnement et l'économie, autrement dit le développement durable, chacun depuis 30 ans, s'en est fait progressivement l'apôtre sur notre planète… n'y prenant souvent que ce qui l'intéresse. L'émergence des nouvelles technologies nous ont apporté beaucoup d'espoir, nous permettent d'inventer de nouvelles manières de vivre, de nous connecter à tous les savoirs, de privilégier enfin " le local " sans convoquer à tout bout de champ " le mondialisé "!

Comme dit le Philosophe Michel Serres :

" Le siècle des Lumières tenta de nous libérer de l'emprise du divin,
Quelques hommes de talent inventèrent une Europe sans frontière,
Que nous faut-il désormais ? Pour nous affranchir des affrontements déclenchés par la production, le travail, l'épuisement des ressources, le commerce, l'économie…
Quelles nouvelles Lumières libéreront l'humanité" ?

Et pour terminer, je vous livre une citation qui s'adressera plus particulièrement aux enfants du CMJ :

" Apprendre avec les autres tout en apprenant soi même
Qui ne bouge pas n'apprend rien. Oui, pars, divise-toi en parts "

Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2018 ".

Jean-Claude Saubion
maire magescq




La parole fut ensuite donnée à Romain, nouveau maire du Conseil municipal des jeunes qui a remercié l'équipe précédente pour ses activités et ses réalisations (aménagement du city-stade, participation aux fêtes, rencontres sur Madagascar…) : avec ses jeunes collègues, il s'investira dans la continuité des actions déjà engagées.

La population s'est ensuite retrouvée pour échanger autour du verre de l'amitié et d'un succulent et copieux buffet. Les jeunes du CMJ n'ont pas failli pour aider leurs aînés au service.

Article écrit le 22 janvier, 2018

Vidéo

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies